Randonnées - 1 août 2023

Randonnée au départ du Lac d’Estaing

Bien décidée à partir toute seule en montagne le temps d’un weekend pour me retrouver. Direction le lac d’Estaing dans le Val d’Azun dans les Pyrénées pour une nuit en tente au camping Pyrénées Natura et une randonnée de 5 heures au lac du Pla de Prat.

Reportage

Le Lac d’Estaing (1163m) dans le Val d’Azun : départ de nombreuses randonnées

Le lac d’Estaing (1163m) c’est la facilité. On y accède en voiture depuis Argelès Gazost. Les places de parking ne manquent pas. C’est le point de départ de nombreux cyclistes et randonneurs aux portes du Parc National des Pyrénées. C’est un lac naturel, de pêche (brochets, truites, ombles…) et de loisirs mais non de baignade, toutefois on y croise des gens en paddle et kayak. Sur ces terres pastorales vous serez au milieu des vaches, brebis et chevaux, à profiter de la douce mélodie des cloches des troupeaux en pâturage. Sur ses eaux se reflètent le Col d’Ilhéou (2256m) ou du pic du Midi d’Arrens. Vous pouvez faire le tour du lac en 1 heure environ et sans aucun dénivelé. C’est ce que j’ai fait le premier jour, après m’être installée au camping à proximité et avoir monté ma tente sous un ciel couvert.

Randonnée du lac du Plaa de Prat (1656m )

J’avais repéré les lieux la veille. Dès le réveil, un ciel bleu laissait présager une belle journée. Après la douche, le petit-déjeuner au soleil et le démontage de la tente, je retournais donc au lac d’Estaing. Je m’apprêtais à faire la randonnée jusqu’aux cascades et le lac du Plaa de Prat pour 2h30 environ (sous une chaleur intense) et un dénivelé + de 495m.

J’aime bien les randonnées avec un but, comme celui de découvrir un magnifique lac de montagne à l’eau cristalline. J’aime bien aussi les boucles, et ne pas faire le même chemin au retour, mais là ce n’est pas le cas. Mon objectif était d’atteindre le lac avant midi pour y pique-niquer.

Il vous faut emprunter la piste du lac après le Pont du Pescadou. Au bout de 30 minutes de marche, le paysage laisse découvrir de belles cascades. Il n’y a aucune difficulté particulière, le sentier est particulièrement bien balisé et vous croiserez d’autres randonneurs. Après 2h de marche environ, vous arrivez au Parc National, puis 15 minutes plus tard à la Toue de la Cétira, un abri de fortune construite sous un rocher. Continuez une bonne demi-heure de plus, ça en vaut la peine, pour accéder au Lac du Plaa de Prat. Les plus courageux pourront prolonger la randonnée d’une heure supplémentaire jusqu’aux ruines de Liantran ou de deux heures supplémentaires jusqu’aux lacs du Pic Arrouy.

J’ai osé partir et dormir seule en montagne !

Dans le tumulte de cet été de folie, entre les enfants à gérer, le travail, notre nouvelle activité de location avec la KindaHouse, la famille et les nombreux apéros et potes de passage… un weekend se profilait avec « rien de prévu », peut-être le seul de l’été. Il ne fallait pas passer à côté ni tergiverser trop longtemps… Plaisir égoïste, je suis partie toute seule en montagne, prendre l’air dans les grands espaces et apprécier le silence. En bonus, une petite digital détox avec le défi de couper 48h le téléphone (et ne pas ouvrir Instagram).

Plaisir égoïste, je suis partie toute seule en montagne, prendre l’air dans les grands espaces et apprécier le silence.

L’idée avait germée lors de rencontres durant nos récentes aventures en montagne. Quand nous avions dormi au refuge du Wallon, j’avais fait cette rencontre, à table, avec une mère de famille de trois enfants, qui était partie deux jours randonner toute seule et dormir dans ce refuge sans connaître personne. Elle me disait faire ça souvent, que c’était sa soupape. J’étais impressionnée, je me demandais si j’en serais capable, si les sensations sont différentes sans le plaisir de partager la randonnée avec un proche ? Durant notre séjour d’initiation au ski de randonnée avec Montanama, j’avais aussi fait la connaissance d’une mère de famille passionnée de montagne, qui habitait la Côte et qui me disait prendre sa voiture un weekend sur deux, toute seule, pour la journée. Elle se levait à 5h du matin, juste pour le plaisir de randonner dans les Pyrénées, c’était son plus gros bonheur. Elle avait abandonnée la contrainte d’amener enfants et mari (faut dire qu’ils étaient tous passionnés de motocross) contre le plaisir de se découvrir et ressentir une vraie source de liberté. J’étais scotchée.

C’est marrant, quand j’ai dit à mon entourage que j’avais envie/besoin de partir seule en montagne le temps d’un weekend, on m’a dit : « Mais offre toi plutôt une retraite de yoga », « Pars en thalasso, à l’hôtel avec des soins, fais-toi masser »… alors que je n’avais rien envie de tout cela. Déjà, je pars du principe que c’est dommage de devoir dépenser autant d’argent pour simplement se reposer et se retrouver. La nature suffit amplement à mon sens. Mon weekend ne m’a coûté seulement un plein d’essence et une nuit en tente à 45€ au camping, un sandwich, une bière et trois barres de céréales 😉 Ensuite j’avais envie de simplicité et d’avoir zéro contraintes, aucun timing avec un cours de yoga ou un massage à une heure précise, et puis pas envie non plus de faire l’effort de m’intégrer dans un groupe, de discuter, d’écouter…

J’ai dormi seule en tente au camping Pyrénées Natura à Estaing

Je n’ai pas osé bivouaquer toute seule en montagne pour cette première fois, alors j’ai cherché un camping sauvage où je me sentirais plus en sécurité, avec le confort des toilettes et d’une bonne douche en prime. J’ai trouvé exactement ça avec le camping Pyrénées Natura à Estaing qui est à seulement cinq minutes du Lac d’Estaing. C’est un petit camping très familial à 1000m d’altitude dans la montagne. Vous pouvez dormir en mobil-home ou sur des emplacements nature en tente ou van. Il y a une petite épicerie pour vous dépanner, une brasserie qui propose de vous préparer le petit-dej’ sur commande, des jeux grandeurs nature dans le jardin (puissance 4, les dames, echecs). Des poules sont en liberté et vous pouvez nourrir les lapins dans le clapier. Il y a aussi une masseuse et un sauna d’ailleurs…!

Alors verdict ? 48h seule en montagne ?

Les premières heures au volant de ma voiture m’ont fait super bizarre, j’avais l’impression de faire un truc de fou, je culpabilisais grave vis à vis des enfants et de la famille. Je me disais que ce n’était vraiment pas sympa de ne pas les emmener avec moi. J’ai failli faire demi-tour 10 fois, au moins pour aller chercher mon fils et partager ce moment avec lui, lui qui adore dormir en tente et pêcher en montagne… mais j’ai tenu 😉 J’ai mis du temps à oser le dire à mes parents ou mes amis, je me disais qu’ils allaient s’inquiéter, croire que je n’allais pas bien pour faire un « truc comme ça » ! C’est fou le poids du jugement et des injonctions sociales ! Comme si vivre en couple interdisait de faire des choses seules et pour soi.

Vivre à son propre rythme c’est quelque chose de vraiment magique ! Tout le monde devrait l’expérimenter !

Ce que je redoutais le plus c’était de ne pas réussir à monter la tente toute seule ou de retrouver l’itinéraire de la rando. Et je me voyais déjà appeler mon chéri à la moindre difficulté. Pour ça, on avait convenu que je coupais le téléphone et que quoiqu’il arrive j’essaierai de me débrouiller toute seule. Pari tenu. Pour la tente, merci Vaude, je me suis épatée, je l’ai monté en 5 minutes chrono sans problème (comme quoi on bloque vraiment sur des choses stupides), pour l’itinéraire de la rando, rien de plus simple, faut dire que j’avais choisi la facilité de ce côté là avec une rando ultra accessible. En vrai c’est pour ouvrir ma bière que j’ai le plus galéré ! J’avais oublié le décapsuleur et je n’avais pas de briquet…

Vivre à son propre rythme c’est quelque chose de vraiment magique ! Tout le monde devrait se forcer à l’expérimenter ! Se réveiller sans réveil juste par votre horloge biologique, décider de ce que vous voulez faire, manger et à quel moment, sans devoir vous adapter aux envies des enfants ou du conjoint. Faire les choses uniquement pour vous et pour répondre à vos propres besoins. Lire le soir dans sa tente avec votre propre choix de musique, prendre le temps au réveil de boire son thé dans le silence absolu. Marcher à son rythme sans être interrompu, dans votre marche comme dans vos pensées, prendre des photos sans avoir l’impression de faire ralentir les autres… N’avoir que vous à penser et gérer. Ralentir. S’écouter.

Ce weekend m’a fait énormément de bien. Je trouve aussi que cela permet de se redécouvrir et gagner en confiance dans une routine ou société où l’on est bien trop assistés et où l’on compte parfois trop souvent sur les autres. Les 48h sans téléphone sont passées sans problème (heureusement il m’arrive souvent de faire ce genres de coupure), absolument nécessaire pour se reconnecter à la nature environnante. C’est certain, je réitérerai. Sauf que maintenant toutes mes copines veulent partir avec moi !

Kindabreak

Randonnée au départ du Lac d’Estaing
  1. Sandra Leroy dit :

    J admire ton courage !! Un beau reportage qui donne envie !! Merci

    1. Kinda Break dit :

      Merci pour votre commentaire. C’est gentil mais au final pas tant besoin de courage, faut juste se décider 😉 Je vous souhaite de tester cette expérience !

  2. Ale dit :

    J‘adore ça!
    Je suis originaire de les Alps mais installée à Seignosse. Je comprends vivement ca que tu dis! Il faut deconnecter, on le dit toujours, mais ca semble que on a pas le temps ou le courage. Partir seule c‘est une de les choses que j’aime le plus (pas le dire a mes trois enfants ;-)), et partir pour un trip dans la nature c‘est encore plus regenerant ! Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Randonnée au départ du Lac d’Estaing
à découvrir aussi
Escapades - 14 novembre 2019
Pic du Rey – Vallée d’Ossau – Pyrénées
Opération bières et chamallows grillés en famille au sommet du Pic du Rey dans les Pyrénées. Si la vue à…
Escapades - 15 juin 2021
Kinda Days Vaude : rando-bivouac à Iraty
Pour la seconde édition des Kinda Days, Kinda Break s'est associé à la marque outdoor Vaude et a offert l'opportunité…
Escapades - 8 mars 2022
Oxbow Mountain Experience : weekend outdoor dans les Pyrénées
Oxbow, la marque française iconique, revient en force en montagne et lance l'Oxbow Mountain Experience ! Un weekend outdoor ouvert…