Odö
Artistes ¬ 25 mars 2015
Odö

Issu de la mouvance lowbrow ou pop surréalisme, l’artiste Odö, habitant Biarritz ne cesse de faire parler de lui. Dans un univers très onirique voir psychédélique, il affiche un coup de crayon qui, à l’image du bon vin, se bonifie avec les années.

Nicolas Le Borgne, aka Odö, est un artiste originaire de Pau qui vit et travaille à Biarritz. Ces dix dernières années il ne cesse de faire parler de lui, de forger sa réputation avec des oeuvres fascinantes toujours plus précises et riches de détails. J’ai la chance de connaître Odö depuis ses débuts et ainsi d’être témoin de son incroyable évolution, de son acharnement au travail allant de paire avec sa notoriété grandissante. Pour la petite histoire, il y a neuf ans Odö s’était prêté au jeu de ma première interview durant mon stage de fin d’études pour le magazine de wakeboard Unleashed. Quelques années plus tard, j’ai eu la chance de travailler à ses côtés alors qu’il venait rejoindre l’équipe de Surf Session Magazine à Anglet pour quelques mois. Depuis il a fait du chemin sans jamais perdre son identité ni son inspiration, pour s’inscrire aujourd’hui comme un artiste incontournable dans la région et dans toute la France. C’est donc avec un profond respect que je réalise ici pour Kinda Break, neuf ans plus tard, une nouvelle interview de cet artiste hors normes et débordant d’humilité.

L'oeuvre Equilibrium de l'artiste Nicolas Leborgne alias Odo

Equilibrium

Comment définis-tu ton univers artistique depuis tes débuts ? Quelles ont été les évolutions dans ton travail ces dix dernières années ?
Je suis issu de la mouvance lowbrow ou Pop surréalisme, je travaille le détail, essentiellement sur papier à l’aquarelle et différents stylos tel que le stylo à bille. Je passe énormément de temps sur mes oeuvres de deux semaines à trois mois pour certaines. Je détourne les personnages de la culture populaire (Walt Disney, Simpsons, Futurama, jeux vidéos…), je développe des univers très oniriques voir psychédéliques. En presque dix ans, le médium n’a pas forcément changé mais la qualité du trait, ainsi que le nombre de détails a considérablement évolué dans mes dessins, les thèmes aussi. Je travaille plus rapidement et avec une meilleur dextérité, ce qui me permet de faire des peintures plus grandes avec plus de détails.

Parle nous de ton expérience avec la galerie d’art Spacejunk à Bayonne ?
Je travaille toujours pour Spacejunk même si je travaille pour d’autres galeries aussi. Spacejunk m’a soutenu depuis le début et continue à me soutenir. Cette galerie est un gros tremplin et expose de très gros artistes internationaux, de plus ils me permettent de toucher l’institutionnel tel que l’institut culturel Bernard Magrez, ou les biennales d’art contemporain.

Oeuvre Tyler Durden de l'artiste Nicolas Leborgne alias Durden

Tyler Durden

Tu es très présent et investi dans la région, quels sont tes projets ici ?
Oui je travaille en tant qu’artiste freelance pour les marques issues des sports de glisse tels que Roxy, Volcom, Dakine, TSG et XSories. Je participe à des conférences dans les lycées et collèges de la région, je pense que c’est important d’apporter mon expérience et ma vision de l’art aux étudiants. Je prépare une exposition solo à Pau en juin à la galerie Type 22. Une exposition collective à Spacejunk en septembre, et la résidence d’artistes Art in House en ce moment même avec un vernissage le 20 mars en compagnie de mes amis et artistes Plot et Bizmut.

Que penses-tu du milieu artistique dans les Landes & le Pays basque, est-ce qu’il y a une scène d’artistes et des choses qui s’organisent ?
Le Sud-Ouest évolue, je ne pense pas que l’on soit très nombreux. Le cadre de vie est idéal pour la création, la production. Mais les galeries ne sont pas nombreuses, les expositions non plus et du coup forcément les collectionneurs se font rares. En tant qu’artiste il faut bouger, à Paris ou à l’étranger, dans les capitales. Je participe à une exposition collective à la galerie Cabinet des Curieux à Paris en septembre.

Oeuvre Eat that Shit de l'artiste Nicolas Leborgne alias Odo

Quels artistes d’ici apprécies-tu particulièrement ?
Benjamin Jeanjean qui est un ami de très longue date, Little Madi, Bizmut, Plot, LX One, Marynn BT, Ba-binch ainsi que les artistes qui viennent assez souvent tel que Supakitch, Koralie, Grems…

Quel est ton attachement à la région ?
J’habite à Biarritz, j’y vie donc j’y passe tout mon temps, pour moi ça serait compliqué de quitter le Sud-Ouest. Ici on profite de la vie, je fais du sport, du surf, du snowboard… Je travaille beaucoup mais j’ai besoin de me ressourcer dès que je peux.

Mystic Door

Mystic Door

Quels sont tes habitudes ici ? Tes bonnes adresses et lieux incontournables à recommander ?
Pour manger j’ai quelques bonnes adresses : La Crampotte 30 au Port des pêcheurs à Biarritz, le Bar du Marché aux Halles de Biarritz, le restaurant La Pizzeria à Bidart et Kostaldea à Guéthary. Impossible de passer à côté des couchers du soleil sur les falaises de Bidart et j’apprécie particulièrement les balades au Pays basque dans les terres et le vieux San Sebastian en Espagne pour manger des pinchos et prendre quelques cañas.

Merci Odö !

Eat me Drink me

Eat me Drink me

Fermeture_kindabreak enversLES BONNES ADRESSES D'ODÖ
 Un shop ? Les Enfants Terribles à Bayonne
 Une plage ? Celle du Centre à Bidart
 Un spot de surf ? Plage de Cenitz à Guéthary
 Un bar ? La Crampote 30 à Biarritz
 Une boîte de nuit ? La Licorne à Bidart
 Une balade ? Dans le village d'Ainhoa au Pays basque
 Une galerie d'art ? Spacejunk à Bayonne
Fermeture_kindabreak
Nicolas Leborgne aka Odö : Website / Facebook / Instagram @nicolasleborgne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *