I Heart Magazine Spécial Côte Atlantique
Actu ¬ 22 août 2015
I Heart Magazine Spécial Côte Atlantique

Le magazine culturel itinérant I Heart Magazine, en vente en kiosque dans toute la France, s’est intéressé à la Côte Atlantique dans son numéro été 2015.

Le magazine culturel itinérant I Heart Magazine, en vente en kiosque dans toute la France, s’est intéressé à la Côte Atlantique dans son numéro été 2015.

Depuis quatre ans, I Heart magazine s’intéresse à une ville différente dans le monde à chacun de ses numéros. Cet été I Heart a crée la surprise en consacrant un numéro entier non pas à une ville mais à une région, celle du Sud-Ouest de la France. De Bordeaux jusqu’au Pays basque, en passant par Hossegor, Bayonne et St-Jean de Luz, l’équipe de I Heart vous présente ses coups de coeurs de la Côte Atlantique. Interview avec Elsa Puangsudrac.

©Yann Stofer 2

Salut Elsa, qui es-tu et quel est ton rôle pour I Heart Magazine ?

Je suis la coordinatrice de la rédaction. C’est un rôle assez polyvalent qui consiste à gérer le quotidien de la rédaction, préparer chacun de nos voyages, organiser nos soirées de lancements, chercher des partenariats… Et je suis également journaliste pour le magazine.

Peux-tu nous présenter le magazine I Heart ? 

I HEART a été crée il y a plus de quatre ans par Eléonore Klar, la fondatrice, éditrice et rédactrice en chef du magazine. C’est un magazine culturel itinérant qui consacre chacun de ses numéros à une ville différente dans le monde. Le principe est que l’équipe I HEART, constituée de journalistes et photographes, s’installe dans la ville pendant 7 semaines environ, le temps de découvrir les lieux et de produire la quasi intégralité du magazine. Une fois de retour à Paris, nous passons au bouclage. Le magazine est diffusé tous les 3 mois, dans toute la France mais aussi dans quelques pays d’Europe. Au total nous sommes une bonne quinzaine de personnes à construire chaque numéro.

©Yann Stofer 4

Vous n’avez pas eu peur dans ce contexte actuel de la presse papier de sortir un magazine en vente en kiosque ? 

Il est vrai que le concept de I HEART demande un certain investissement mais cela nous permet de produire un contenu unique et vraiment approfondi, qu’on ne trouve pas sur Internet. Ca redonne un sens au papier et à sa valeur. De plus, c’est un titre dont on peut faire la collection, réutiliser pour un voyage, prêter à des amis… On ne peut pas dire que ce soit le cas de tous les magazines.

Comment choisissez-vous vos destinations ?

C’est un mélange de plusieurs choses : il y a l’envie de découvrir des destinations attirantes mais pas forcément évidentes au niveau touristique (New Orleans ou Auckland par exemple), mais aussi l’idée de proposer un guide plus original sur des villes déjà très prisées (Lisbonne, Los Angeles..). Les partenariats et les décisions de dernière minute jouent aussi dans la balance, avec toujours cet effort de changer de continent à chaque nouvelle destination.

Sur place, comment faites-vous pour connaître les meilleurs spots et adresses à mettre en avant ? 

Il y a un gros travail de recherches en amont mais la plupart de nos meilleurs adresses se découvrent sur place, au hasard des rencontres. Voilà aussi pourquoi nous restons plusieurs semaines dans chaque ville car cela demande du temps de découvrir les endroits qui sortent des sentiers battus.

©Yann Stofer

Peux-tu nous décrire ce dernier numéro actuellement en kiosque sur le Sud Ouest de la France ?

Exceptionnellement ce numéro est consacré à une région et non à une ville. Nous sommes partis de Bordeaux pour descendre progressivement toute la Cote Sud Ouest jusqu’au Pays Basque, en passant par Hossegor, Saint Jean de Luz,  Bayonne… La musique a forcément représenté une grande partie du contenu du magazine avec les groupes JC Satan, Botibol et Petit Fantôme mais aussi le festival Baleapop qui vient tout juste de se terminer. On a pu également parler cinéma avec Thomas Cailley (réalisateur des Combattants) de design avec la marque Alki et d’édition avec Les Requins Marteaux, spécialisés dans la BD notamment, et le rédacteur en chef du magazine de surf Désillusion .

Si je ne me trompe pas c’est la première fois que vous abordez la France, pourquoi avoir choisi la région du Sud Ouest au détriment d’autres comme Paris par exemple ?

Nous étions déjà partis sur la Cote sud avec notre numéro La French Riviera il y a 4 ans, mais il est vrai que nous privilégions les destinations à l’étranger. Cela dit, on songe à un numéro Paris depuis quelques temps, cela ne saurait tarder….

Quelle est la plus belle rencontre, découverte ou anecdote que vous ayez fait ici sur la Côte ?

Notre série mode produite dans les conditions du direct au Pays basque, contre vents et marées, entre mer et montagne reste, avec le recul, l’un de nos souvenirs les plus marquants!

Quelle est la destination du prochain numéro ?

C’est encore un peu tôt pour la révéler mais disons que nous nous rendrons dans une ville ou l’on parle français avec un accent assez fort et qu’on y mangera beaucoup de frites en sauce avec beaucoup trop de fromage dessus…

Merci Elsa

Adresseinfos KindabreakI Heart Magazine : Website
Numéro spécial Côte Atlantique en vente en kiosque dans toute la France jusqu’à fin septembre.
© Yann StoferFermeture_kindabreak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à découvrir aussi
0,5
km
Photographes • 21 septembre 2016
Chloé Fayollas
0,5
km
Musiciens • 21 novembre 2013
Tom Frager
0,5
km
Hommes • 12 septembre 2012
Portez l’aventure sur votre dos