>07

Sep

28

Juin

 BAYONNE

EXPO KAXU / Arrêt minute

La Galerie Kaxu à Bayonne présente l’exposition Collective Arrêt Minute avec 8 artistes et graffeurs locaux !


ARRET MINUTE une exposition sur l’art urbain qui explore la frontière entre l’expression artistique et le vandalisme. 4 jours de résidence, 4 jours pour tout recouvrir : blaze, messages politiques, tags… bombes, pochoirs, peinture, marqueurs…

8 artistes et graffeurs locaux ont transformé, le temps d’une résidence, les murs de la galerie : Joan-Carles Codèrc, Clément Criseo, Jérémy Dell’Armi, Mathias Dulau, Sure La Pibale, Agathe Marcé, Adrian « Metro » et Marie Pressmar.

Une effervescence collective où chaque artiste invité est porté par l’adrénaline, la liberté du mouvement et du sujet, pour créer de la manière la plus instinctive et spontanée possible. C’est ainsi que tous les murs de la galerie sont recouverts de graffs et de tags. Les techniques utilisées sont variées : bombes aérosols, marqueurs, pochoirs, stickers, affiches… Sur ce fond, bâti par les artistes où toutes les esthétiques se croisent, les artistes accrochent leur travail d’atelier. Les œuvres présentées sont composées d’une multitude de médiums : peintures, dessins, photographies, textile…

ARRET MINUTE c’est la rencontre du travail de rue et du travail d’atelier. Comment l’un dialogue-t-il avec l’autre ? Comment l’un nourrit-il l’autre ? ARRET MINUTE invite également le visiteur à réfléchir sur la signification et la valeur de l’art urbain. Est-il un acte de vandalisme destructeur ou une forme légitime d’expression artistique ? À une époque où la publicité est prédominante dans nos rues et où les images s’imposent à nous, l’art urbain n’est-il pas simplement une autre manière de communiquer ? Une ébauche de réponse nous amènerait à dire que le graffiti, souvent porteur de messages sociaux et politiques, est un moyen de s’exprimer et de contester (parfois) l’ordre établi. Les murs de nos villes deviennent des toiles pour les artistes anonymes mais aussi un espace de liberté d’expression où il est possible de revendiquer un message, de questionner, faire réfléchir ou tout simplement de bousculer le passant.

Par définition « Arrêt Minute » signifie « déposer le plus rapidement possible les passagers d’un véhicule et leurs bagages ; s’arrêter gratuitement durant un temps limité compris entre 3 et 30 minutes pour faire des courses rapides ». De la même manière, les tags, les graffs sont exécutés rapidement. Si vous passez par la rue Sainte-Catherine, à Bayonne, et notamment au numéro 35, arrêtez-vous quelques minutes pour vous immerger dans cette exposition, dans cet espace transformé à l’image d’un lieu abandonné pour vous offrir une expérience immersive dans l’univers du graffiti.

Ouvrez l’œil, questionnez-vous, indignez-vous… Mais attention, vous n’aurez le droit qu’à quelques minutes !

Les œuvres créées pour l’occasion, in situ, seront à découvrir tout l’été avant de disparaître définitivement.