Le groupe Bon Air fait appel à vous
Musiciens ¬ 10 janvier 2016
Le groupe Bon Air fait appel à vous

Bon Air en interview pour Kinda Break. Ce joli duo folk qui se produit tous les étés dans les meilleurs spots des Landes et du Pays basque fait appel à vous pour financer leur prochain album.

Gaëtane Abrial s’est fait connaître avec la Nouvelle Star, mais ça c’était en 2007 (alors arrivée en demi-finale l’année ou Julien Doré l’emporte), depuis avec son compagnon Guillaume Farré elle forme un très beau duo musical devenu The Mellow en 2011. N’ayant pas le droit de prendre ce nom car déjà utilisé ils renomment leur groupe Bon Air en 2015. Aujourd’hui Bon Air fait appel à vous pour financer leur prochain album avec KissKissBankBank. Leur campagne de financement participatif est encore valable jusqu’au 19 janvier et vous promet de belles surprises dont des albums dédicassés et des places pour un concert privé le 5 mars au Pays basque ou encore des concerts privés chez-vous pour les plus généreux.

Alors rendez-vous vite sur la page KissKissBankBank de Bon Air.

Bon Air en interview sur Kinda Break.

Les photos ont été prises dans les Landes par la photographe Mélanie Mélot.


Hello, pouvez-vous vous présenter et revenir brièvement sur votre parcours musical à tous les deux ?
On s’appelle B O N · A I R. On habite à Guéthary. On fait de la folk. On aime écrire à travers nos voyages et s’inspirer sur la route! On aime bouger souvent, découvrir de nouveaux endroits! Guéthary est notre refuge…
Gaëtane: J’ai sorti un album en 2008 après avoir participé à l’émission « Nouvelle Star ». J’ai voulu ensuite faire une pause, partir de Paris et me recentrer. J’ai rencontré Guillaume par hasard (dans la montagne!), il m’a reconnecté à la musique, m’a inspiré et m’a donné envie de créer.
Guillaume : J’adore voyager, la musique m’a suivi et m’a permis de vivre aussi durant mes années en Australie. La rencontre avec Gaëtane m’a guidé et nous avons construit petit à petit BON AIR.

Bon Air ex The Mellow avec Gaetane Abrial en interview sur Kinda Break.

Que retiens-tu de ton expérience de télé-réalité Gaëtane ? Est-ce que aujourd’hui tu arrives à t’en détacher ou bien les gens t’en parlent toujours et font toujours le lien ?
C’était une belle aventure ! Intense. Mais je n’ai finalement que très peu de souvenirs ! Je vis tellement dans le présent et j’oublie le passé. C’est un gros problème… J’ai parfois l’impression de ne jamais avoir été sur cette émission. C’est lointain. J’ai toujours voulu m’en détacher. Mais beaucoup de gens me reconnaissent toujours. J’ai toujours eu une gène d’en parler. Et je crois que je suis enfin prête à en parler librement après presque 10 ans… Mais mieux vaut tard que jamais !

Comment définiriez vous votre musique en quelques mots ? Comment a t’elle évolué ces dernières années et qu’est-ce qui vous inspire pour composer ?
C’est difficile de définir une musique, parce qu’une musique, ça se sent, ça se ressent. On écoute par exemple à la maison beaucoup de choses différentes. Mais à chaque fois, ça nous touche. On peut quand même dire que notre musique est inspirée par la folk et la pop. Je crois qu’elle évolue avec nous, avec les rencontres que l’on fait, nos voyages, notre état d’esprit du moment. Ce qui est sûr, c’est que l’on a pris confiance au fur et à mesure et que l’on ose plus. Nos chansons bougent plus qu’avant, elles vont de l’avant. C’est peut-être moins timide…

Bon Air ex The Mellow en interview pour Kinda Break avec Gaëtane et Guillaume.

Vivre et travailler en couple ce n’est pas trop dur ? Comment ça se passe au quotidien et comment organisez-vous vos journées ?
Non, ce n’est pas dur. On aime bosser ensemble. Par contre, on doit se dire à un moment « stop » on ne parle plus musique. Comme on n’a pas d’horaires fixes, on travaille un peu tout le temps. Ça ne s’arrête pas entièrement, comme quand on passe la porte de son bureau. Mais on aime ça je crois. Nos journées ne se ressemblent pas. On fait un point le matin pour les choses « urgentes » à traiter. Pour le reste, c’est au feeling.

Etes-vous originaires d’ici ?
Gaëtane est originaire de Saint-Etienne et Guillaume de Murviel-les-Béziers.

En 2011 vous êtes venus vous installer dans le Pays basque pourquoi cette décision ? 
On était en Nouvelle-Zélande et de retour en France, on ne savait plus où habiter. Pas envie de vivre pressés et dans une grande ville. On connaissait le Pays basque parce qu’on y était partis un mois en vacances. On a fait nos valises et on est partis ! Il y a presque cinq ans. On s’est retrouvés le 21 juin au soir sur la place de Bidart, à prendre l’apéro pour la Fête de la musique, avec un grand soleil. C’était un signe ? En tout cas, un beau souvenir !

Bon Air en interview sur Kinda Break Landes.

Aujourd’hui vous faites appel à KissKissBankBank pour financer votre prochain album pourquoi ce choix ? Vous êtes beaucoup d’artistes à fonctionner ainsi est-ce qu’aujourd’hui cela devient vraiment si difficile de sortir un album financé par un label ?
C’est un long parcours et il faut être patient. Notre route continue et tout ça se fait grâce à vous tous, grâce au public, aux gens qui nous suivent. Nous avons des contacts avec des labels, mais rien est fait encore. Ça prend du temps ! Et le plus important, c’est de créer son public. Ce n’est pas tout de faire un album si personne ne nous suit ! Je crois que c’est ce qu’on est en train de faire depuis le début sans vraiment s’en rendre compte. Faire de la musique par passion, par amour de la musique, et jouer, jouer, jouer, se faire connaître par la scène. On a beaucoup de nouveaux morceaux et le temps passe vite. On veut offrir à notre public de nouveaux morceaux, un nouveau disque. Et puis, ce disque va servir à démarcher les labels, les tourneurs et la presse en général. On compte beaucoup là-dessus !

Pouvez-vous décrire ce prochain album ?
Non !  Surprise ! (Il sera plus pop, chut…)

Vous n’arrêtez pas les concerts l’été dans les bars et spots branchés de la région, le rythme n’est il pas trop fatiguant ?
Un peu fatiguant si, mais tellement bon ! Notre fan base se fait beaucoup en été, avec des gens qui viennent de partout et que l’on trouve plus tard dans d’autres villes. À Paris par exemple. C’est marrant ! C’est génial !

Bon Air en interview sur Kinda Break

Vous aimez donner des « Appart Concerts » un peu privés et intimistes ici dans la région ? C’est d’ailleurs votre concept ?
On adore faire des Appart Concert (on en propose d’ailleurs sur notre collecte KissKissBankBank). C’est une ambiance complètement différente que lors d’un concert dans une salle. C’est incomparable ! Nous aimerions continuer à faire les deux. Nous aimerions trouver un tourneur et faire de plus en plus de salles un peu partout en France pour se faire connaître plus largement. On y vient… Et même à l’étranger si l’occasion se présente ! On adorerait !

Quels sont vos projets pour 2016 ? Des dates pour cet été ?
L’enregistrement et la sortie de notre nouveau mini-album. Mais avant tout arriver au bout de notre collecte pour que tout cela devienne possible ! On y est presque ! Et puis des dates, le plus possible… Pas encore de dates pour cet été, mais c’est en cours…
Retrouvez Bon Air sur Facebook, Twitter et Instagram @bonairofficiel

Fermeture_kindabreak envers
LES BONNES ADRESSES DE BON AIR
Une plage ? Parlementia à Guéthary
Une balade ? La forêt d’Iraty 
Un loisir ? Surfer, lire et l'apéro !
Une vue ? Celle de notre fenêtre...
Un shop ? All Good à Soorts-Hossegor
Un bar ? Le Kostaldea à Guéthary
Un resto ? Le Poinçon à Guéthary

Fermeture_kindabreak
Bon Air en interview sur Kinda Break

1 commentaire pour “Le groupe Bon Air fait appel à vous

  1. jacklyn dit :

    J’ai toujours apprécié Gaëtane à la nouvelle star (ironic que j’écoute souvent) en plus Guéthary ne me laisse pas indifférent pour y avoir passé pas mal de vacances chez les ETCHENIQUE quand j’étais très jeune. Que de bons souvenirs. Vous souhaite une longue et heureuse carrière dans la chanson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *